Prélèvement à la source et retraites : comment ça marche ?

Les retraités vont bientôt voir l’impôt sur le revenu être soustrait de leur pension. Le prélèvement se fera au niveau de la caisse de retraite. L’argent prélevé sera viré à l’administration fiscale (fisc).

Le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu

Depuis le 1er janvier 2019, l’impôt sur le revenu est directement prélevé au niveau de la caisse de retraite. Cette nouvelle disposition touche tous les régimes. En d’autres mots, la retraite obligatoire tout comme le complémentaire devraient être concernés. Un taux de prélèvement transmis par l’administration fiscale sera appliqué par toutes les caisses de retraite de France. Que la pension soit perçue en fin du mois ou au tout début, le montant dû à la fiscalité reste le même.

L’actualisation du taux est à faire par le contribuable

Le taux de prélèvement appliqué à partir du début d’année 2019 est calculé sur une base de déclaration de 2017. Si jamais le revenu a connu un changement significatif, alors, il revient au contribuable d’en faire part à l’administration. Il peut également communiquer le renseignement à sa caisse de retraite. La demande de révision du taux est recevable, à condition que la différence dépasse les 10% ou 200 euros. Un changement de situation familiale influence aussi le taux de prélèvement à la source.

Plusieurs avantages pour les nouveaux retraités

En principe, l’impôt sur le revenu s’applique avec une année en avance. Explication : la somme due à la fiscalité pour 2019 est calculée en fonction des revenus de l’année 2018. L’impôt sera important, alors que les ressources vont baisser à cause du départ à la retraite. Le prélèvement à la source aide à gérer ce problème. Autre bonne nouvelle, la prime de départ à la retraite entre dans le cadre de revenu exceptionnel. Ce qui reste une bonne chose pour le portefeuille du retraité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *